Candidature dans un startup : ce qu’il ne faut pas faire !

recherche emploi

En tant qu’entrepreneur et co-fondateur d’entreprise, je reçois de nombreuses candidatures « spontanées » pour des emplois ou stages. Pour être passé par ce stade lors de mes études et pour avoir aussi fait probablement quelques erreurs dans ce domaine, je me permets aujourd’hui de dresser une petite liste des choses qui me font simplement halluciner lorsque je reçois une demande et qu’il ne faut surtout pas faire !

Je tiens à préciser (et je l’ai donc ajouté dans le titre) que ces « conseils » me semblent applicables dans le cadre de candidatures dans des startups ou entreprises du web (agences) et il est fort possible que ma vision ne soit pas tout à fait en phase si vous allez postuler dans le secteur bancaire ou dans un cabinet d’avocats ! Mais allons voir cela de plus près.

Ne pas vérifier le nom attaché à son email

Vous n’avez pas utilisé votre adresse email @hotmail.com depuis la fin de vos études mis à part pour les « chaînes » avec les anciens copains de promo, vos réservations de vacances et les newsletters spam de ventes privée. Vous venez de quitter votre job (ou de vous faire virer) et vous vous lancez donc dans l’envoie massif de demandes. Un conseil : pensez à vous envoyer un email afin de bien vérifier le nom rattaché à votre boîte car les candidatures de « zazote la polyglote », « djskunkindaplace » ou de « tyler durden » passent plutôt mal… il vous reste à prier pour que l’email passe directement en spam !

yo mama

Ne pas se renseigner sur l’entreprise

boucherie sanzot tintinQuand un email de candidature commence par « vous êtes une grande entreprise dans le secteur du e-commerce » et que vous êtes en réalité une TPE de 5 personnes travaillant dans le référencement, il y a d’office un malaise.

L’entrée en matière est la chose la plus importante, il faut au moins penser à lire la page « qui sommes nous » du site de l’entreprise dans laquelle vous allez postuler, à regarder les derniers posts sur les réseaux sociaux, les profils linkedin ou viadeo des fondateurs et les dernières actualités du blog. Imprégnez-vous de l’univers de l’entreprise en consultant les projets récemment mis en ligne et faites au moins le nécessaire pour reprendre la bonne raison sociale de la société…

Faire une lettre de motivation

Au risque de ne pas faire l’unanimité, je dois absolument vous prévenir : personne ne lis plus les lettres de motivation ! La plupart des candidatures aujourd’hui se font par email. Les chefs d’entreprise et les DRH n’ont que peu de temps, votre email doit être votre lettre de motivation et doit suffire à retenir l’attention. Par pitié arrêtez de bombarder nos boîtes mail avec des PDF de 3Mo, voir même parfois de fichiers .doc ou .ODT !!!

Dans la même catégorie je pourrais aussi vous conseiller d’arrêter de nous envoyer votre CV ! A moins d’être resté enfermé dans une cave depuis 2007 vous avez certainement un profil Viadeo ou Linkedin, voir une blog ou un CV en ligne, un profil Dribbble ou même un chaîne Youtube, qui sait ! Si cela n’est pas le cas il y a fort à parier que vous n’allez pas être retenu pour ce poste de community manager ou de directeur e-marketing… Ne perdez pas de temps avec un Curiculum Emmerdum, d’autant qu’ils sont souvent moches et qu’au prochain WordArt une tête va sauter !

Notez au final que la première chose que nous faisons aujourd’hui est de taper votre nom dans Google ! Si vous nous fournissez directement le lien nous pourrons donc éviter de tomber sur votre profil facebook totalement open…

Ne pas avoir testé le service

Je prends cet exemple régulièrement car il est révélateur du manque de sérieux de la plupart des candidatures que nous recevons. Nous travaillons sur un outil en ligne pour l’analyse du référencement et proposons donc un test gratuit de 15 jours à tous les utilisateurs. Il suffit d’un email et d’un mot de passe pour s’inscrire et tester.

Sur l’intégralité des candidatures de stage (ou autres) nous avons eu la désagréable surprise de constater qu’AUCUN (ou très très rare exception) des candidats (et candidates) ne s’était inscrit sur notre outil.

La moindre des choses aurait quand même été de tester la solution avant de passer un entretien (ou d’en solliciter un). Tester les services d’une startup, s’inscrire à la dernière opération marketing ou jouer au quizz développé par l’entreprise dans laquelle vous allez essayer de vous faire embaucher est – me semble-t-il – une bonne idée.

Ne pas indiquer de poste recherché

« Bonjour, je m’appelle Eliott (nom d’emprunt) et je vous fais part de ma candidature spontanée dans votre entreprise. En effet celle-ci à l’air de correspondre tout à fait à mes attentes et je serais ravis de vous rejoindre. Je reste à votre disposition. »

Eliott, ta candidature tombe à point, nous avions besoin d’un jardinier pour arroser les plantes… ! Plus sérieusement vous avez compris qu’il est important de mettre en avant l’adéquation entre votre projet professionnel avec le poste recherché au sein de l’entreprise dans laquelle vous postulez, mais surtout (et avant tout) de donner explicitement le poste que vous souhaitez occuper quand vous ne répondez pas à une offre d’emploi.

Ne pas solliciter de RDV

Si votre email est accrocheur et que l’envie se fait sentir, si votre CV et votre lettre de motivation ont été lus* et que vous êtes dans l’attente d’une réponse favorable mais que vous n’avez pas sollicité de RDV, vous pouvez toujours attendre une réponse… Le RDV sera – en toute logique – l’étape permettant de valider votre candidature, de vous faire passer un test et de vous embaucher.

Il n’y a pas de « réponse favorable »‘ à une candidature, si vous êtes convaincu que le poste est pour vous, il faudra tout faire pour rencontrer le décisionnaire et l’en convaincre.

*NB : si vous avez envoyé une CV et une lettre de motivation, reportez-vous au début de cet article…

Ne pas appeler pour vous assurer que la candidature a été reçue

Enfin pour terminer cette liste des choses qu’il ne faut surtout pas faire quand vous postulez dans une entreprise (qu’elle soit petite ou très grande) : ne pas appeler pour vous assurer que votre candidature a été reçue !

Sur ce point j’ai également été très surpris par les « candidats ». Aucun d’entres eux n’a jamais appelé pour s’assurer que quelqu’un avait reçu leur email et allait leur répondre. il n’y a pourtant pas 70 personnes dans une startup ou un PME et il est plutôt facile de s’assurer que la demande va être traitée. Vous pourriez en plus obtenir une réponse rapide à l’oral vous évitant ainsi de vous plaindre.

« Je comprends pas, j’ai envoyé 40 demandes et personne ne m’a répondu. C’est compliqué de trouver un job en France… »

Ne pas être pris

C’est ce qui vous arrivera finalement si vous ne suivez pas ces conseils ! A bon entendeur !

 

A propos de Alexandre Sigoigne

Entrepreneur, co-fondateur de G4interactive et passionné par les TIC j'évolue dans le milieu des startups Parisiennes. Sportif et grande gueule, attention je triche au monopoly.

6 Comments

  1. Et pourtant, ce n’est pas faute de le leur dire et répéter quand je te les envoi ! Donc j’ai tellement aimé tes conseils… que je l’ai mis en lien sur mon blog 😉 IDE

  2. Plein de vérités dans cet article, et je peux témoigner des mêmes travers et défauts ! J’en ajouterai un autre qui pour moi est capital : la domiciliation géographique. Je m’explique : quand je reçois une candidature spontanée d’un demandeur d’emploi situé en Alsace alors que ma start-up se trouve sur la façade Atlantique, je reste perplexe…
    Et dans ce cas, je prends le temps de lire la fameuse lettre de motivation (si existante).
    Je m’attends alors à y trouver un justificatif de déménagement (par exemple « votre startup me semble correspondre en tous points à ma vision des ressources humaines par cooptation dans les métiers du numérique à un niveau tel que je suis prêt à venir m’installer dans la région Ouest »… ou encore « amené à déménager pour raisons personnelles (…) » )
    Mais en général je ne trouve rien de tel, ce qui m’amène donc à penser que le candidat ne fait que perdre son temps…

    • Effectivement c’est un point important, pour l’avoir vécu également cela est vrai même uniquement sur la région parisienne. J’ai répondu récemment à une demande suite à une candidature spontanée, d’un candidat habitant dans l’ouest parisien, après 5 ou 6 emails échangés je propose au candidat de venir passer un entretien. Sa dernière réponse m’a laissé plus que perplexe : « je viens de voir ou se situait votre entreprise et ne souhaite pas donner suite à ma candidature »… un professionnalisme sans faille !

  3. “Faire une lettre de motivation”
    Un autre article dit absolument le contraire, en conseillant la lettre.
    http://delphinepinon.tumblr.com/post/110562459414/les-10-trucs-%C3%A0-%C3%A9viter-quand-on-postule-en-startup
    Qui de vous 2, Ô maîtres du savoir, est crédible dans ce cas ? 😉

    • Mon avis n’engage que moi sur la « lettre » de motivation mais dans le cadre d’une embauche je privilégierai un simple « email de motivation ». Cela permet un accès plus rapide au contenu et vous assure d’être lu. Prendre le temps de rédiger un contenu personnalisé avec ses motivations est de toute façon la meilleure option pour obtenir un stage ou un job 🙂 !

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

© 2017 siGo.fr

Theme by Anders NorénUp ↑